LOGO de l’Association Eglise Saint Maurice pour la rénovation
de l'église
Saint-Maurice
de
Neuville-les-Dames

Vitraux : explication de leur positionnement

Leur disposition dans l'église



Dernière mise à jour
le 19/10/2019

Plan du site
Aide


Sacré Cœur de jésus
00
Seul ce vitrail central (00) représentant le Sacré-Cœur relève du culte de latrie (vénération de Dieu). Le Sacré-Cœur était l’objet d’une grande vénération à la fin du XIXème siècle. Le pape Pie IX inscrivit officiellement la fête du Sacré-Cœur au calendrier liturgique, le 23 août 1856, peu de temps avant la réalisation des vitraux.
Saint François Xavier
01
ll peut être surprenant que soient disposés à gauche et à droite du vitrail représentant le Sacré-Cœur, les vitraux de saint François-Xavier et saint Victor. Un blason de la famille DUGAS figure sur chacun d'eux. Victor DUGAS fut le principal donateur pour la construction de l'église et la réalisation des vitraux. Le vitrail de son saint patron, Victor, est à droite (02). Celui de Saint François-Xavier, patron du grand-père de l’épouse de Victor DUGAS, est à gauche (01). Le blason de la famille Barou de la Lombardière de Canson, famille de cette dernière est représenté sur ce vitrail. Saint Victor
02
Marie Immaculée
03
À gauche, le vitrail de Marie Immaculée (03) fait référence au dogme de l’Immaculée Conception qui avait été proclamé le 8 décembre 1854 et confirmé par la Sainte Vierge à Lourdes le 28 mars 1858. Marie est la personne la plus proche du Sacré-Cœur. Les vitraux des familles Dugas et Barou de la Lombardière de Canson figurent sur ce vitrail. À droite, le vitrail suivant (04) représente saint Maurice, le patron de la paroisse et de l'ancienne église paroissiale. Le blason de la famille Dugas figure sur ce vitrail. Il est accompagné du blason de la famille de Pierre-Henri de Lestapis, gendre de Victor Dugas. Saint Maurice
04
Sainte Marie-Madeleine
05

À droite à côté du vitrail de saint Maurice, se trouve le vitrail de sainte Catherine (06), patronne des chanoinesses. Une des dernières chanoinesses, Adélaide DE BERBIS, a épousé Charles-Aimé JUSSIEU DE SAINT-JULIEN. Elle a vendu sa maison du chapitre en 1811 pour acquérir la maison de Brosses, où elle est décédée en 1848. Les blasons du vitrail sont ceux des familles La Fléchère de Beauregard, Saint-Julien, Durand-de-Gevigne qui sont sa famille, de sa descendance et de sa parentèle issue de différentes alliances. Il s'agit du premier vitrail sur lequel ne figure pas le blason de la famille Dugas et du dernier vitrail disposant d'un blason.

Le vitrail de sainte Marie-Madeleine (05), qui était très proche de Jésus, est à gauche, à côté de celui de Marie Immaculée (03).

Sainte Catherine
06
Saint Jean
07
Suivent les vitraux de deux apôtres : à gauche celui de saint Jean (07), lui aussi très proche de Jésus, donc du Sacré-Cœur, et, à droite, celui de saint Pierre (08), premier pape et symbole de la papauté. Le dogme de l’infaillibilité pontificale avait été proclamé en 1870. Saint Pierre
08
Saint François de Sales
09
Suivent les vitraux de deux évêques : à droite, celui de saint Anthelme (10), évêque de Belley ; à gauche, celui de saint François de Sales (09), évêque in partibus de Genève. Saint Anthelme faisait partie des chartreux, ces derniers ont fait un don pour l’ornementation de l’église. François de Sales résidait à Annecy durant une période difficile au cours de laquelle il a été confronté à l’intransigeance des protestants, qui l’empêchaient de résider à Genève. Saint Anthelme
10
Saint Pierre Chanel
11
Les deux vitraux suivants sont consacrés à deux saints ayant vécu à proximité de Neuville-les-Dames : à droite, saint Vincent de Paul (12) qui était en relation avec saint François de Sales ; à gauche, saint Pierre Chanel (11) né à Cuet, béatifié le 17 novembre 1889 alors que les vitraux ont été réalisés en 1891. Il a été canonisé en 1954. Saint Vincent de Paul
12
Saint Trivier
13
Saint Trivier (13) a vécu à Utinge devenu Saint-Trivier-sur-Moignans, village proche de Neuville-les-Dames ; ses reliques ont été conservées au monastère Luyseis, toponyme du village qui a précédé Neuville-les-Dames. Le vitrail de saint Bonet (14) est placé au fond à droite. Une donatrice nommée Blanc-de-Saint-Bonnet figure dans les archives paroissiales de Neuville-les-Dames. Saint Bonet
14