LOGO de l’Association Eglise Saint Maurice pour la rénovation
de l'église
Saint-Maurice
de
Neuville-les-Dames

Marie Immaculée



Dernière mise à jour
le 23/09/2020

Plan du site
Menu en haut de page
Aide
Marie immaculée
Agrandissement
avec zoom en cliquant
sur la grande image
Vitrail précédent - Vitrail suivant - Retour à Vitraux : explication de leur disposition

Baie numéro03
Fête8 décembre
Marie immaculéeLes Églises d'Orient ont toujours fêté la pureté originelle de Marie, lors de fêtes dites de « la Conception de la sainte Mère de Dieu ».

Les latins adoptèrent progressivement cette célébration à partir du Xème siècle, mais saint Bernard, saint Bonaventure, comme saint Thomas d'Aquin se refusaient encore à admettre cette « Immaculée Conception ». Cependant, la dévotion populaire se fit plus pressante pour donner ce nouveau titre à la Mère de Dieu. Au XIIIème siècle, les étudiants normands, dans le quartier latin à Paris, avaient pris « Marie, Immaculée Conception » comme sainte patronne de leur collège.

Saint Jean Dun Scot fut le premier à trouver l’argument théologique pour justifier ce nouveau vocable. Les papes intervinrent maintes fois au cours des siècles pour éteindre cette querelle jusqu'au jour où Pie IX le définit comme un dogme de foi, en 1854 : « Dès le premier instant de sa conception, par grâce et privilège uniques du Dieu Tout-Puissant, la bienheureuse Vierge Marie a été préservée du péché originel. »

Comme au premier jour de la création, quand Adam et Eve sortaient des mains du Créateur, la mère de son Fils était là, minuscule cellule humaine pourvue d'une âme toute sainte. Elle est ainsi « devenue la gloire de notre nature pécheresse ».

À Lourdes, lors d'une apparition à Bernadette le 25 mars 1858, la Vierge se présenta sous l'appellation « Immaculée Conception » ce qui confirmait les termes du dogme.

Le vitrail est signé « Lucien Bégule 1891 ». Seul ce vitrail est signé ce qui montre que l'ensemble des 18 vitraux de l'église a fait l'objet d'une commande unique.
ObservationsSur le vitrail, Marie Immaculée est représentée « la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles » selon la description faite par saint Jean dans le livre de l'Apocalypse (12,1).
Soubassement
Vitrail de saint François-Xavier 

Il représente la Sainte Famille dans l'atelier de charpenterie de Joseph. Marie file pendant que Jésus réalise une croix.

BlasonsA gauche, le blason de la famille Dugas, également présent sur les vitraux de saint François-Xavier, saint Victor, saint Maurice
A droite, le blason de la famille Barou de la Lombardière de Canson, famille de l'épouse de Victor Dugas, également présent sur le vitrail de saint François-Xavier.
FactureLucien Bégule en 1891  le soubassement a été refait en 1946 par Luc Barbier.
CatégorieSaints vénérés à la fin du XIXème siècle.
Dans la même catégorieSacré-Cœur de Jésus ; sainte Marie-Madeleine ; saint Jean ; saint Pierre
En savoir plusà partir du cathéchisme de l'Église catholique.

Vitrail précédent - Vitrail suivant - Retour à Vitraux : explication de leur disposition