LOGO de l’Association Eglise Saint Maurice pour la rénovation
de l'église
Saint-Maurice
de
Neuville-les-Dames

Marie Immaculée dans le catéchisme de l'Église catholique



Dernière mise à jour
le 11/11/2019

Plan du site
Aide
Marie immaculée
Agrandissement
avec zoom en cliquant
sur la grande image
Retour à la présentation générale de marie immaculée - Retour aux vitraux

Catéchisme de l'Église Catholique

L’Immaculée Conception

490 : Pour être la Mère du Sauveur, Marie « fut pourvue par Dieu de dons à la mesure d’une si grande tâche  » (LG 56). L’ange Gabriel, au moment de l’Annonciation la salue comme « pleine de grâce  » (Lc 1, 28). En effet, pour pouvoir donner l’assentiment libre de sa foi à l’annonce de sa vocation, il fallait qu’elle soit toute portée par la grâce de Dieu.

491 : Au long des siècles l’Église a pris conscience que Marie, « comblée de grâce  » par Dieu (Lc 1, 28), avait été rachetée dès sa conception. C’est ce que confesse le dogme de l’Immaculée Conception, proclamé en 1854 par le pape Pie IX : La bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel (DS 2803).

492 : Cette « sainteté éclatante absolument unique  » dont elle est « enrichie dès le premier instant de sa conception  » (LG 56) lui vient tout entière du Christ : elle est « rachetée de façon éminente en considération des mérites de son Fils  » (LG 53). Plus que toute autre personne créée, le Père l’a « bénie par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ  » (Ep 1, 3). Il l’a « élue en Lui, dès avant la fondation du monde, pour être sainte et immaculée en sa présence, dans l’amour  » (cf. Ep 1, 4).

493 : Les Pères de la tradition orientale appellent la Mère de Dieu « la Toute Sainte  » (Panaghia), ils la célèbrent comme « indemne de toute tache de péché, ayant été pétrie par l’Esprit Saint, et formée comme une nouvelle créature  » (LG 56). Par la grâce de Dieu, Marie est restée pure de tout péché personnel tout au long de sa vie.


Retour à la présentation générale de marie immaculée - Retour aux vitraux